Impitoyable, le western crépusculaire ultime

Publicités

À chaque vision, tous les superlatifs manquent pour qualifier IMPITOYABLE, ce western prodigieux réalisé par Clint Eastwood. Alors en pleine possession de son art, il déchaîne les passions dans ce film absolument bouleversant dans un genre qui l’a érigé au rang de star.

Kansas 1880. William Munny (Eastwood), redoutable hors-la-loi reconverti dans l’élevage va, à la demande d’un jeune tueur, reprendre du service pour venger une prostituée défigurée par un cow-boy sadique. Sur un postulat aussi simple, le cinéaste dresse un portrait intime de cow-boys fatigués qui reviennent avec amertume sur une vie de pêchés. Eastwood avait déjà connaissance du scénario et attendit que l’option prise par Francis Ford Coppola n’expire pour se l’approprier. Ensuite, il patienta quelques années afin d’interpréter ce héros vieillissant et rempli de désillusion.

Jamais il ne dépeint un monde héroïque. Il filme ici la pauvreté et la violence, régissant son univers comme une jungle où seul le plus fort s’en sort. À l’instar de William Munny, un personnage qui fascina Eastwood. « Munny est un homme qui a triomphé de multiples épreuves. Il a eu la chance de se refaire une vie ; il a deux enfants, des responsabilités, une dette morale envers sa femme qui l’a poussé à se reformer. Mais les armes restent la seule chose qu’il connaissent... ».

Accompagné de Ned Logan (fabuleux Morgan Freeman) et du Kid (Jaims Woolvett), Munny part pour une odyssée vengeresse, synonyme de non-retour. Tout cet aspect crépusculaire passe par

l’image avec ses contrastes forcés et cette volonté de constamment « égratigner » la pellicule pour entrer dans ce monde où règne l’immoral. La justice corrompue est ici incarnée avec une force incommensurable par Gene Hackman, parfait en shérif au coeur noir. Il remporta d’ailleurs l’oscar du meilleur second rôle pour son interprétation.

Trente ans plus tard, IMPITOYABLE reste un pur chef-d’oeuvre, l’un des meilleurs westerns de tous les temps et l’un des plus grands films de Clint Eastwood. On peut constamment le revoir et redécouvrir sa richesse qui ne cesse d’amplifier au fil des années.

One Reply to “Impitoyable, le western crépusculaire ultime”

Laisser un commentaire