Une nuit en enfer, Quentin Tarantino et George Clooney en frères criminels

Quentin Tarantino louait encore des VHS chez Video Archives lorsqu’il entama l’écriture du scénario de UNE NUIT EN ENFER. Basée sur une idée de Robert Kurtzmann (qui était alors connu pour son travail sur les effets spéciaux), l’histoire est un concentré de tout ce qui fait et fera l’univers du cinéaste.

Richard « Richie » Gecko (Quentin Tarantino), après avoir aidé son frère Seth (George Clooney) à s’échapper de prison, entame avec lui une cavale sanglante au cours de laquelle ils braquent une banque et tuent plusieurs personnes, notamment à cause du comportement psychotique de Richard. Cherchant à gagner le Mexique, ils prennent en otage Jacob Fuller (Harvey Keitel), pasteur en pleine crise de foi, et ses deux enfants Kate (Juliette Lewis) et Scott (Ernest Liu). Cachés dans le camping-car de la famille Fuller, ils parviennent à passer la frontière mexicaine et n’ont alors plus qu’à attendre l’arrivée de leur contact Carlos (Cheech Marin) qui leur a fixé rendez-vous dans un bar de routiers nommé Titty Twister.

Au départ, il est bien prévu que QT s’occupe de la réalisation, mais il préférera se concentrer sur le script ainsi que sur son interprétation du redoutable Richie. Il créera d’ailleurs une véritable alchimie avec son acolyte George Clooney qui n’est pas encore la star que l’on connaît aujourd’hui. Il est néanmoins la vedette d’un des grands shows de l’époque, URGENCES, et s’apprête à squatter régulièrement le grand écran. Il n’était toutefois pas le premier choix pour incarner Seth, un rôle qui fut proposé à Tim Roth, John Travolta ou encore Christopher Walken. Les trois sont intéressés, mais ils refuseront officiellement à cause de leur emploi du temps. Sauf Travolta qui n’était pas très partant pour jouer dans un film avec des vampires. Même si l’optique de partager l’affiche avec celui qui l’a relancé avec PULP FICTION lui semblait attrayante…

Tarantino confie la réalisation à Robert Rodriguez avec lequel il avait sympathisé sur DESPERADO. Le réalisateur lit le scénario et tout lui semble assez clair dès le départ. « On établit très bien dès le début que ce film est un vrai Drive-In, une vraie parodie dans laquelle il faut s’attendre à tout. La vision « Superman » de la

séquence du générique arrive au bon moment. Car le générique doit établir que ces types sont des salauds de première.« . Fans absolus du cinéma de genre, Tarantino et Rodriguez voit UNE NUIT EN ENFER comme un véritable hommage aux films qu’ils aiment. Ils remplissent l’image de références et vont même jusqu’à l’auto-citation (comme les Kahuna Burgers et les Red Apple, deux marques présentes dans PULP FICTION).

Surprenant et parfois déroutant, UNE NUIT EN ENFER fête ses 26 ans avec un certain panache. Si ça part un peu dans tous les sens, sa folie nous gagne irrémédiablement. Le casting est également au top car au-delà du duo principal, les performances géniales de Salma Hayek, Harvey Keitel, Juliette Lewis ou encore Danny Trejo y sont pour beaucoup dans le plaisir que l’on prend à visionner le film. Les dialogues sont ciselées et la mise en scène de Rodriguez jouissive. Un film comme on n’en fait plus !

UNE NUIT EN ENFER est actuellement disponible sur FILMO.

Laisser un commentaire