Une date, une histoire : quand Steven Spielberg a changé radicalement le film Rain Man

Voici une nouvelle rubrique au texte court, qui reviendra régulièrement sur une date clé du cinéma, se référant à un événement en particulier, une sortie de film, une polémique ou tout autre fait qui a eu lieu dans l’Histoire.

Nous sommes en 1987 lors de la préparation de RAIN MAN.

Après que Martin Brest ait abandonné la réalisation du film RAIN MAN, Steven Spielberg reprend les rênes du projet en travaillant durant plusieurs mois avec le scénariste Ronald Bass. Alors qu’il vient de boucler EMPIRE DU SOLEIL, le cinéaste se concentre sur cette histoire plus intimiste en imposant des choix importants qui seront conservés.

Le plus fondamental restera le changement concernant le personnage Raymond Babbitt incarné par Dustin Hoffman. D’abord décrit comme une personne souffrant de déficiences intellectuelles graves, Spielberg suggère au scénariste qu’il devrait plutôt être un savant autiste. Un changement important qui permet d’aborder un sujet peu connu à l’époque, celui de l’autisme. Pour le cinéaste, une personne attardée chaleureuse aurait fait fondre les coeurs trop facilement, adoucissant un script qu’il juge déjà trop mou en son centre. En revanche, un autiste reste obstiné, impénétrable mais toujours parfaitement attachant. Le contrepoint serait aussi incarné par son frère, une personne égocentrique et plus antipathique, joué par Tom Cruise. D’un coup, les défauts de l’intrigue s’effacent progressivement et le scénario devient meilleur, plus intense et intéressant. Spielberg laisse ensuite le poste de réalisateur pour partir vers le troisième volet d’INDIANA JONES. Le script de RAIN MAN est alors repris par Barry Levinson, mais toute la base est déjà construite. Et cette base doit beaucoup au papa de E.T.

Laisser un commentaire