Une date, une histoire : le raz-de-marée Trainspotting

UNE DATE, UNE HISTOIRE est une rubrique au texte court, qui revient régulièrement sur une date clé du cinéma, se référant à un événement en particulier, une sortie de film, une polémique ou tout autre fait qui a eu lieu dans l’Histoire.

Nous sommes le 10 mars 1996 à Londres.

Dû à la même équipe de production et de réalisation que PETITS MEURTRES ENTRE AMIS, TRAINSPOTTING défraya à son tour la chronique, mais pour d’autres raisons. Adapté d’un best-seller de l’écrivain écossais Irwin Welsh, ce second film de Danny Boyle décrit l’existence chaotique d’un groupe de jeunes drogués d’Edimbourg, marqués à jamais par leur dépendance à l’héroïne. Traité sans complaisance, avec un réalisme souvent très cru mêlé d’un humour corrosif, ce sujet choque profondément une grande partie de l’opinion publique britannique. Il fait également scandale au festival de Cannes où il est présente hors compétition. Pour sa sortie, le long-métrage est interdit aux moins de 18 ans en Grande-Bretagne et aux moins de 16 ans en France !

TRAINSPOTTING sera néanmoins un véritable raz-de-marée au box-office anglais et restera une oeuvre culte pour toute cette jeunesse en manque de repères. Certains vont même le qualifier de « ORANGE MECANIQUE pour la nouvelle génération ». Au fil du temps, le film de Danny Boyle est même entré dans le classement du magazine TIME OUT qui dressait en 2017 les 100 plus grands films de l’Histoire du cinéma britannique dans lequel TRAINSPOTTING était classé 10ème ! En plus de deux décennies, l’aura du film est toujours aussi palpable.

Laisser un commentaire