La chèvre, les débuts d’un duo mythique

En 1981, Pierre Richard et Gerard Depardieu ne sont plus des inconnus et possèdent déjà quelques succès dans leur filmographie respective, surtout le

second qui a déjà tourné pour Bertrand Blier (LES VALSEUSES), Bernardo Bertolucci (1900 avec Robert de Niro) ou encore Claude Zidi (dans INSPECTEUR LA BAVURE aux côtés de Coluche). Mais la réunion des deux acteurs par l’excellent Francis Veber va donner naissance à un duo absolument inoubliable de l’Histoire du cinéma français. 

LA CHEVRE, sorti en 1981, va représenter le sommet d’une « trilogie » comique complétée par LES COMPERES en 1983 puis LES FUGITIFS en 1986. Un buddy movie à la française, porté par l’énergie comique de Pierre Richard et la brutalité apparente de Gerard Depardieu. Leurs rôles devaient être tenus, à l’origine, par Lino Ventura et Jacques Villeret. Mais le premier ne s’est pas entendu sur son cachet avec le producteur Alain Poiré. Il faut dire qu’en 1981, Francis Veber n’est pas le réalisateur reconnu qu’il est aujourd’hui, même si ses talents de scénaristes avaient déjà fait mouche, notamment sur L’EMMERDEUR, ADIEU POULET ou encore COUP DE TETE. Il n’a réalisé que LE JOUET cinq ans plus tôt avec, déjà, Pierre Richard. Une déception au box-office pour Veber et ses producteurs avec 1 249 452 tickets vendus. Dès lors, il décide de retourner à l’écriture.

Ce n’est donc que cinq ans plus tard qu’il revient derrière une caméra après avoir connu le succès en tant que scénariste pour LA CAGE AUX FOLLES 1 et 2. Il ne se rend pas encore compte du phénomène qu’il va déclencher avec cette histoire. Cette dernière multiplie les gags et les ruptures de ton avec un plaisir évident.

LA CHEVRE fait un carton et réunit 7 079 674 spectateurs dans les salles ! C’est encore aujourd’hui le plus gros succès de Pierre Richard. Pour Gerard Depardieu, il se classe à la quatrième position derrière l’intouchable ASTERIX ET OBELIX MISSION CLEOPATRE (14 559 509 tickets vendus), ASTERIX ET OBELIX CONTRE CESAR (8 948 624 entrées) et JEAN DE FLORETTE (7 223 657 spectateurs réunis). Pour Francis Veber, c’est la consécration. En 1982, il connaît sa première expérience de cinéma américain en écrivant le scénario du film PARTNERS avec John Hurt. Celui-ci sera malheureusement un échec. Il reviendra alors en France pour mettre en scène LES COMPERES puis LES FUGITIFS qui réaliseront respectivement 4 847 229 et 4 496 827 entrées. 

Pour les deux acteurs, les directions seront bien différentes. Pour Pierre Richard, LA CHEVRE représente l’apogée de sa carrière et LES FUGITIFS

referme quelque peu cette parenthèse. Les années 90 seront difficiles tandis qu’il jouera dans de nombreux nanars durant les deux décennies suivantes. Il renouera avec le succès grâce à Dany Boon en 2018 dans LA CH’TITE FAMILLE. Gerard Depardieu, quand à lui, restera l’un des plus grands acteurs français. Il tournera notamment dans des superproductions américaines comme 1492, CHRISTOPHE COLOMB réalisé par Ridley Scott, L’HOMME AU MASQUE DE FER avec Leonardo DiCaprio et même chez Disney dans LES 102 DALMATIENS ! Surtout, il se sublime dans CYRANO DE BERGERAC, chez Maurice Pialat dans SOUS LE SOLEIL DE SATAN, mais aussi dans TOUS LES MATINS DU MONDE. Sans compter ses grands succès populaires (outre les ASTERIX, il y aura également LES ANGES GARDIENS, LE PLACARD et l’inoubliable TAIS-TOI !). Reste que le film de Francis Veber aura marqué, à sa manière, chacun de ses trois protagonistes. ​

Laisser un commentaire