Nell, Liam Neeson confronte Jodie Foster à la civilisation

Si la carrière de Liam Neeson s’était étoffé de quelques rôles notables dans de bons films (comme MISSION de Roland Joffé), c’est indéniablement LA LISTE DE SCHINDLER qui l’a propulsé tout en haut de la A-list d’Hollywood. Michael Apted fait alors appel à lui pour jouer dans le film NELL, adaptation de la pièce IDIOGLOSSIA écrite par Mark Handley.

L’histoire s’inspire de l’époque où le dramaturge vivait dans la chaîne des Cascades durant les 70s. S’insère également l’histoire vraie de Poto et Cabengo, deux soeurs jumelles américaines qui ont inventé et utilisé leur propre langage jusqu’à huit ans. Dans le film, c’est Jodie Foster qui incarne Nell, une jeune fille qui vivait recluse dans une forêt de Caroline du Nord avec sa mère. Celle-ci étant décédée, elle est retrouvée par le docteur Lowell (Neeson) qui constate que la fille manque de socialisation tout en ayant été élevée dans la crainte des hommes. Lowell sollicite alors une psychologue (interprétée par Natasha Richardson) pour l’aider.

En voyant NELL, on pense forcément au film L’ENFANT SAUVAGE de François Truffaut, même si le long-métrage de Michael Apted s’en écarte par son sentimentalisme. Malgré une grande présence de cet aspect parfois mielleux qui gâche certaines productions américaines, il faut reconnaître que le récit

reste bien mené et porté par un duo d’acteurs remarquable. Jodie Foster a d’ailleurs été grandement saluée pour sa prestation et elle ne fut pas loin de remporter son troisième Oscar après LES ACCUSES et LE SILENCE DES AGNEAUX (elle fut battu par Jessica Lange pour l’oublié BLUE SKY). L’actrice (également productrice ici) fera de nombreuses recherches pour interpréter ce personnage. Elle travaillera également avec un linguiste pour créer le langage de Nell, ce qui demandera énormément d’effort à l’actrice obligée alors de se comporter comme une femme étrangère à son propre monde.

Si NELL ne sera pas un très grand succès au box-office, il permettra une certaine ouverture thématique auprès des établissements scolaires américains dans lesquels il sera fortement diffusé au fil des années. En questionnant notre ancrage dans la société, NELL parvient à rouvrir un débat séculaire : la civilisation est-elle nécessaire au développement de l’Homme ?

Laisser un commentaire