Les noces rebelles, des retrouvailles pour un film sublime

Publicités

Après BLOOD DIAMOND, Leonardo DiCaprio a changé. Son combat écologique a pris de l’épaisseur et il produit même un documentaire intitulé LA 11ème HEURE, LE DERNIER VIRAGE. Entre-temps, il signe également pour deux films dont l’un d’eux est LES NOCES REBELLES.

LES NOCES REBELLES raconte la désintégration déchirante d’un jeune ménage américain, les Wheeler, installé dans une banlieue du Connecticut. Ce projet de film devait, essentiellement, son aboutissement à Kate Winslet qui fut séduite dès la lecture du script. « J’ai adoré la crudité des émotions, déclara-t-elle, l’honnêteté sans fard avec laquelle il montre ce qui peut parfois se passer au sein d’un couple marié. Et puis tous les personnages secondaires sont si bons. ». Elle donna un exemplaire du scénario à Leo, autour d’un café, puis se mit à travailler au corps son mari, Sam Mendes. Ce dernier venait de remporter l’oscar du meilleur réalisateur avec AMERICAN BEAUTY.

Dès que DiCaprio donna son accord, la production démarra. Mendes fut immédiatement attiré par l’intimité des deux personnages centraux. « J’ai tout bonnement adoré Frank et April. Même si l’histoire se passe dans les années cinquante, pour moi, c’était d’abord un film sur un couple, une relation. Et je n’avais jamais fait de film aussi intime auparavant. Je voulais essayer.« . Leo, de son côté, était en phase avec l’histoire racontée par le film car cette dernière posait deux grandes questions : Qu’est-ce que le rêve américain ? Et à quel point notre époque actuelle ressemble-t-elle à cette époque-là ? L’acteur avait une vision bien précise des événements. « Il s’agit de deux individus qui deviennent fous dans cet environnement social. Ils perdent leur identité et ont l’impression de vivre dans un monde de clichés. Ce qui m’a attiré dans cette histoire, c’est qu’elle était le fidèle reflet du discours moralisant des Etats-Unis dans les années 1950. Ces principes moraux constituent aujourd’hui encore le fondement de nos valeurs familiales. ».

Il savoura également aussi de se retrouver face à son ancienne partenaire. « Je savais que Kate et moi pourrions obtenir des choses l’un de l’autre, pour ce qui est de l’interprétation. Nous savons comment l’autre fonctionne et quels boutons appuyer. C’était passionnant.« . L’expérience partagée par les deux acteurs sur le tournage du film de James Cameron semblait refaire surface. « La voir sur le plateau aujourd’hui, c’est très différent, expliqua Leo sur le plateau. Dans le passé, nous levions tous les deux les yeux vers le réalisateur ou le producteur pour trouver nos repères. Nous étions tous jeunes dans le métier. À présent, les circonstances sont différentes : nous avons tous deux produit des films, nous y avons participé et nous avons placé la barre haut.« .

Dans l’ensemble, DiCaprio trouva le tournage épuisant, à tel point qu’il repoussa de deux mois le projet suivant (MENSONGES D’ETAT, réalisé par Ridley Scott). Il voulait récupérer sur le plan psychologique et se préparer pour son nouveau défi. « Après LES NOCES REBELLES, qui empruntait au genre théâtral les dialogues infinis sur les sentiments, il me fallut un petit temps d’adaptation. ».

Kate Winslet jugea également l’expérience difficile et révéla que Leo et elle étaient la plupart du temps sur la même longueur d’onde. « Ce n’était pas un film à très budget, déclara-t-elle. On ne pouvait pas se permettre de tourner dans un studio. Avec l’ensemble de l’équipe, nous passions des heures à mijoter, confinés dans cette maison minuscule, à l’atmosphère oppressante et étouffante. Chaque jour, nous étions au bord de l’explosion. Notre proximité physique nous permettait d’échanger constamment nos impressions sur les scènes, de revoir nos répliques, partager nos idées. ».

LES NOCES REBELLES déstabilisa les spectateurs lors de sa sortie, la plupart ne s’attendant pas à assister à un film aussi sombre. Malgré tout, ce fut un succès au box-office (il rentra dans ses frais en amassant 75 millions de dollars) et vit sa reconnaissance grimper en flèche au fil des années.

One Reply to “Les noces rebelles, des retrouvailles pour un film sublime”

Laisser un commentaire