Une date, une histoire : Quand Marlon Brando a déconseillé à Scorsese de faire Les Affranchis

UNE DATE, UNE HISTOIRE est une rubrique au texte court, qui reviendra régulièrement sur une date clé du cinéma, se référant à un événement en particulier, une sortie de film, une polémique ou tout autre fait qui a eu lieu dans l’Histoire.

Nous sommes en 1988 lors de la pré-production du film.

Après avoir mis en scène LA COULEUR DE L’ARGENT et son très discuté LA DERNIERE TENTATION DU CHRIST, Martin Scorsese développe alors une adaptation de WISEGUY écrit par Nicholas Pileggi. Alors qu’il s’était juré de ne plus faire d’autres films sur la mafia après MEAN STREETS, le cinéaste tombe amoureux de cette histoire qui sera rebaptisée LES AFFRANCHIS au cinéma.

Toutefois, Scorsese rame un peu et ne parvient pas à aller de l’avant. Ses réserves sur son intention de revenir dans le monde la mafia demeurent tenaces. C’est alors qu’il rend visite à Marlon Brando sur son île à Thaïlande et qu’il se confie sur son mal-être. La star du PARRAIN lui répond alors calmement qu’il devrait envisager de ne pas le faire et de s’orienter vers un autre projet. Il lui parle de ses craintes de le voir bégayer dans un genre qu’il connaît et qu’il a très bien exploré. Scorsese l’écoute et est tout proche d’abandonner la production lorsqu’il reçoit un appel du fameux réalisateur Michael Powell (LES CHAUSSONS ROUGES) qui le pousse à poursuivre l’aventure.

Régénérer par une volonté nouvelle, Martin Scorsese signera alors l’un des plus grands films de sa carrière et du cinéma tout entier. N’empêche, l’interprète de Don Corleone n’était pas loin de nous en priver !

Laisser un commentaire