Le Fugitif, l’échappée d’Harrison Ford

Publicités

Dans toute la filmographie d’Harrison Ford, LE FUGITIF se trouve dans les hauteurs. C’est un thriller redoutable qui ne nous laisse pas le temps de souffler une seule seconde. Ce rythme effréné frappe aux yeux, même plus de 28 ans après sa sortie au cinéma.

Le réalisateur, Andrew Davis, n’a pas un nom qui résonne fortement auprès des cinéphiles et encore auprès moins du grand

public. Souvent adonné à mettre en scène des films de commande pour les gros studios, il se démarquera en 1992 avec le redoutable PIEGE EN HAUTE MER, porté par un Steven Seagal en grande forme. Mais c’est bien l’année suivante qu’il touchera les sommets avec LE FUGITIF qui sera notamment nominé sept fois aux Oscars !

Il doit beaucoup à Harrison Ford qui a glissé son nom au producteur Arnold Kopelson. Très impliqué, Ford s’occupe également d’une partie du casting tout en préparant sérieusement son rôle. Il interprète ici le docteur Richard Kimble, un chirurgien vasculaire renommé, qui participe à une longue et délicate opération chirurgicale sur un patient qui a subi les effets secondaires d’un nouveau médicament. De retour chez lui, il découvre le corps de son épouse assassinée. À partir de là, la vie de cet homme va changer. Ford désire même de transformer radicalement son visage suite à ses observations dans de véritables blocs où il rencontre divers professionnels. Mais la Warner Bros est frileuse et n’approuve pas cette idée. Elle veut rentabiliser son budget de 40 millions de dollars et offrir aux gens le visage de l’acteur, pas un autre.

Le tournage est éreintant, l’acteur se blessant durant la prise de vue d’une séquence d’action. Suite à cet événement, il terminera même le tournage en boitillant ! Entouré par Julianne Moore et Joe Pantoliano, il livre une performance remarquable dans ce film, mais c’est pourtant bien son partenaire Tommy Lee Jones qui reçoit les distinctions et notamment l’oscar du meilleur second rôle ! Une récompense tout à fait méritée, au passage, mais Ford aurait également dû être au moins nominé. Juste nominé puisqu’il n’aurait pas battu Tom Hanks cette année là, couronné de la statuette pour son formidable rôle dans PHILADELPHIA.

LE FUGITIF fut un incroyable carton lors de sa sortie durant l’été 1993. Avec 368,7 millions de dollars de recettes mondiales, il rentabilisa largement son budget. En France, il culmina jusque 3,5 millions d’entrées alors qu’il avait démarré à 633 114 tickets vendus ! Un bouche à oreille impressionnant qui continua bien après puisque le film fut un énorme succès dans les vidéoclubs.

Laisser un commentaire