Cyrano de Bergerac, Gerard Depardieu au sommet de son art

Publicités

Nous sommes le 28 mars 1990. Pendant que Jean-Paul Belmondo continue à triompher au théâtre Marigny dans une adaptation de CYRANO DE BERGERAC, mise en scène par Robert Hossein, voilà que sort sur les écrans une adaptation cinématographique. C’est Jean-Paul Rappeneau qui s’occupe de la transposition de cette célèbre pièce de théâtre écrite par Edmond Rostand.

Dans le film, c’est donc à Gerard Depardieu qu’incombe la redoutable tâche d’interpréter le célèbre poète et vaillant officier gascon, au nez aussi grand que son amour désespéré pour sa cousine Roxane, interprétée par Anne Brochet, qui lui préfère le beau Christian, joué à l’écran par Vincent Pérez.

Cette version de Rappeneau est sans doute la meilleure jamais réalisée. D’abord parce que Depardieu, plus vrai que nature en Cyrano, surclasse tous ceux qui, avant lui, avaient incarné ce personnage mythique. En effet, depuis la première présentation triomphale de la pièce en 1897, près de quarante (!) comédiens se sont mesurés à ce même personnage. Mais peu d’entre eux ont réussi, comme Depardieu, à lui insuffler autant d’humanité et à exprimer sa verve flamboyante avec autant de panache.

Il faut ensuite reconnaître au réalisateur et à son scénariste Jean-Claude Carrière, une véritable force thématique. Ils ont également

su éviter l’écueil du théâtre filmé pour aboutir à l’un des films les plus mémorables de l’Histoire du cinéma français. Les professionnels l’acclament en lui attribuant dix César lors de la cérémonie de 1991. CYRANO DE BERGERAC égale ainsi le record détenu par LE DERNIER METRO dix ans plus tôt (déjà avec Depardieu). En salles, le film rassemblera 4 732 136 spectateurs, un score exceptionnel.

En 2022, le réalisateur Joe Wright va en tirer une adaptation anglophone avec Peter Dinklage (Tyrion dans GAME OF THRONES) dans le rôle principal. Une toute autre version donc.

Laisser un commentaire