Volte / Face, Nicolas Cage vs John Travolta

Publicités

Sorti lors de la rentrée 1997, le film de John Woo est rapidement devenu un film d’action incontournable des 90s. Il a cartonné en salles, mais ensuite en vidéoclub puis au fil du temps alors que Nicolas Cage s’enfonçait dans des nanars en cabotinant et que John Travolta disparaissait peu à peu des radars.

VOLTE / FACE c’est aussi ce moment où le réalisateur John Woo devient intouchable. Lui qui fut internationalement reconnu avec THE KILLER, était parti aux Etats-Unis en 1992 pour mettre en scène CHASSE À L’HOMME avec Jean-Claude Van Damme. L’entreprise fut loin d’être satisfaisante pour le cinéaste. Il fut contraint de noyer son style et de « s’adapter »afin de rentrer dans le rang d’un film hollywoodien. Déçu de l’expérience, il attendra ensuite deux ans avant de réaliser BROKEN ARROW avec, déjà, John Travolta. Mais avec VOLTE / FACE, il va véritablement passer un cap. Le carton du film va lui ouvrir de nouvelles (grandes) portes, et c’est ainsi qu’il sera choisi pour mettre en boîte MISSION IMPOSSIBLE 2 avec Tom Cruise.

Aux prémices du projet, VOLTE / FACE était destiné au duo Sylvester Stallone / Arnold Schwarzenegger. Voir les deux immenses stars de films d’action en face à face était un pur fantasme de cinéphile accro aux sensations fortes. Lorsque Woo est arrivé sur le projet, il avait en tête deux autres acteurs. Le choix de John Travolta fut simple puisqu’il avait apprécié leur collaboration sur BROKEN ARROW. Pour le second, il désirait un comédien à la dualité évidente. Ce sera Nicolas Cage, même si ce dernier refusa dans un premier temps. Il ne voulait pas incarner le méchant de l’histoire, mais Woo le convainquit grâce à un argument imparable : il serait en fait le visage du gentil pendant une grande partie du récit.

Cage incarne donc Castor Troy, un dangereux terroriste qui est tombé dans le coma suite à un affrontement avec Sean Archer (Travolta), agent de la CIA. Grâce à une intervention chirurgicale,

Archer prend le visage de Troy pour faire avouer au frère de ce dernier l’emplacement d’une bombe. Mais Troy sort du coma et prend à son tour le visage d’Archer. Un jeu du chat et de la souris s’opère avec deux comédiens au mieux de leur forme dans deux rôles complètement opposés. VOLTE / FACE est toujours aussi génial aujourd’hui, rempli de séquences d’action jouissives. Les critiques de l’époques furent globalement excellentes et le film de trouver un bouche à oreille considérable du côté des spectateurs.

L’idée d’une suite que le réalisateur Adam Wingard est en train de préparer (celui qui fut derrière GODZILLA VS KONG…) n’est pas véritablement une bonne nouvelle. Il y a peu d’intérêt à poursuivre une histoire qui se tient bien toute seule et qui appartient entièrement à son époque.

Laisser un commentaire