Les brèves de grands films : La déchirure

Publicités

Cette rubrique s’intéresse, chaque semaine, à un grand film (et pas toujours les plus connus) en résumant en quelques lignes sa petite histoire. En somme, une brève, un texte court et une information concise !

Le pitch : Journaliste au » New York Times », Sidney Schanberg est un des rares reporters à rester au Cambodge après la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges. L’intervention de son assistant Dith Pran lui sauve la vie. Pran arrêté, Schanberg regagne les Etats-Unis alors que la répression s’abat sur le Cambodge.

Autour du film : LA DECHIRURE est inspiré de la véritable histoire de Sydney Schanberg, un journaliste américain qui reçut le prix Pullitzer en 1976. C’est l’acteur Sam Waterston qui lui prête ses traits à l’écran. Il recevra une nomination aux Oscars pour ce rôle.

LA réplique : « Combien de tués ? Combien de blessés ? Merci de votre collaboration commandant Reeves ! Quand je cracherai mon papier, je jure de vous citer intégralement.« 

Le film : Pour un premier film, c’est un coup de maître réalisé par Roland Joffé. LA DECHIRURE est une odyssée poignante au sein d’un Cambodge dominé par la dictature de Pol Pot. Un long-métrage nécessaire qui marqua considérablement son époque par le sujet qu’il évoque.

EQUIPE TECHNIQUE

Acteurs : Samuel Waterston – Haing S. Ngor – John Malkovich – Julian Sands

Photographie : Chris Menges

Musique : Mike Oldfield

Montage : Jim Clark

Scénario : Bruce Robinson

Réalisation : Roland Joffé

Laisser un commentaire