Arrête ou ma mère va tirer, l’inénarrable comédie de Stallone

Publicités

De son propre aveu, ARRETE OU MA MERE VA TIRER représente « le pire film » de sa carrière. Sylvester Stallone n’est pas tendre avec le long-métrage réalisé par Roger Spottiswoode. Indéniablement, ce n’est pas le meilleur de sa filmographie, mais est-ce vraiment « le pire » ?

Certes, le script ne vole pas bien haut avec sa vague intrigue policière absolument inconsistante. Nous sommes en 1992, dans l’ère du buddy movie instaurée par L’ARME FATALE. L’idée des producteurs est de surfer sur cette vague en collant au héros un personnage dont il ne peut se débarrasser : sa mère.

Ca tombe bien, le héros est incarné par Sylvester Stallone, le genre de type qu’on imagine mal collé par son parent maternel. Le décalage est une idée intéressante et l’acteur veut s’essayer à autre chose alors que les 80s sont désormais derrière. D’ailleurs, il ne traverse pas la meilleure partie de sa carrière, essuyant les critiques sur ROCKY 5 et L’EMBROUILLE EST DANS LE SAC (le triste remake du OSCAR français). Mais Stallone veut s’installer dans la comédie et prouver une palette d’acteur plus large. Surtout, il veut concurrencer son rival de l’époque, Arnold Schwarzenegger qui, lui, a refusé le script.

Face à lui, la formidable Estelle Getty a déjà remporté un Golden Globe et un Emmy Award pour son rôle dans la série LES CRAQUANTES. Même si les deux comédiens s’amusent véritablement à jouer ensemble, ils ne sont pas aidés par des dialogues un peu lourds et des situations mal construites. Reste qu’on s’attache à eux et leurs disputes débouchent sur quelques séquences cocasses (souvent grâce à la folie d’Estelle Getty). Je crois qu’aujourd’hui, le film possède ce côté rétro auquel on est attaché. Même si c’est objectivement faible, le résultat distille quelques sourires par son absurdité. Stallone n’est tout de même pas très à l’aise avec son rôle, que ce soit dans la comédie ou dans un aspect plus émotionnel. Probablement ennuyé par la platitude de ses répliques, il fait assez peu d’efforts pour se montrer concerné.

À sa sortie, ARRETE OU MA MERE VA TIRER rapporte plus de 70 millions de dollars au box-office. Mais il se fait dynamiter par la presse. Les fans de Stallone sont également déçus tandis que le grand rival de toujours, Scwharzy, fait pencher la balance populaire en sa faveur avec le succès de la comédie UN FLIC À LA MATERNELLE puis le carton intégral de TERMINATOR 2.

Publicités

One Reply to “Arrête ou ma mère va tirer, l’inénarrable comédie de Stallone”

Laisser un commentaire