Russell Crowe, le top 10 de ses interprétations

Acteur au charisme hors du commun, Russell Crowe débarque à Hollywood après son incroyable prestation dans le film ROMPER STOMPER (voir ci-dessous). Retour sur sa grande carrière avec un top 10 (subjectif) de ses meilleures interprétations.

10. UN HOMME D’EXCEPTION (2001) réalisé par Ron Howard

Russell Crowe est formidable dans ce film où il incarne le mathématicien John Nash, un visionnaire en proie à la maladie mentale. Si la mise en scène de Ron Howard est parfois trop insistante et larmoyante, Crowe parvient toujours à trouver un bon équilibre dans cette interprétation délicate pour laquelle il sera nommé aux Oscars.

9. MORT OU VIF (1995) réalisé par Sam Raimi

C’est grâce à son rôle dans ROMPER STOMPER qu’il est repéré par Sharon Stone pour la grosse production qu’elle est en train de préparer. Celle-ci se nomme MORT OU VIF et sera un western résolument moderne. Il est étonnant en homme désirant s’éloigner des sentiers de la violence, voulant laver un passé qui le hante encore. Injustement mésestimé à l’époque, le film de Sam Raimi n’aura pas la peau de l’acteur qui va connaître la véritable consécration deux ans plus tard avec L.A CONFIDENTIAL. Toutefois, il faut saluer le flair impressionnant de Stone qui a imposé le choix de deux futures stars : Crowe et Leonardo DiCaprio.

8. MASTER AND COMMANDER (2003) réalisé par Peter Weir

On ne répétera jamais assez à quel point l’échec de ce film épique réalisé par Peter Weir est injuste. Crowe incarne ici Jack Aubrey, un officier de marine britannique qui mène son navire au combat contre les français pendant les guerres napoléoniennes. L’acteur est impressionnant de charisme tout en offrant une prestation à l’authenticité bluffante. Il faut dire que le scénario est remarquablement écrit, mélange de séquences spectaculaires et de dialogues pertinents. Il paraît qu’une suite est en gestation, mais ça paraît un peu tardif maintenant…

7. AMERICAN GANGSTER (2007) réalisé par Ridley Scott

Flic juste et inflexible dans un monde corrompu, Russell Crowe est ici le contrepoint d’un Denzel Washington habité. Forcément effacé par la présence vampirique de celui-ci, Crowe est pourtant à son meilleur dans AMERICAN GANGSTER. Les scènes qui réunissent les deux stars font partie des instants les plus grandioses de la carrière de Ridley Scott (qui en contient pourtant de nombreux !). Lorsque le casting est à ce point lumineux, il est même capable de compenser les quelques longueurs d’un film somme toute parfaitement mis en scène.

6. 3H10 POUR YUMA (2007) réalisé par James Mangold

Le film de James Mangold est probablement l’un des westerns les plus réussis de ces dernières années dans lequel Russell Crowe excelle en Ben Wade, un dangereux hors-la-loi. En face de lui, un autre grand acteur de sa génération : Christian Bale. Ce dernier incarne un homme dévoué à sa famille qui, pour sauver son ranch, accepte d’escorter le criminel contre une belle prime. L’affrontement verbal et physique des deux hommes fait la force de ce remake détonnant qui reprend les codes du genre tout en les détournant avec malice.

5. ROMPER STOMPER (1992) réalisé par Geoffrey Wright

Quelques années avant AMERICAN HISTORY X, ROMPER STOMPER plongeait déjà dans la violence des gangs de skinheads néo-nazis qui multiplient ici les actes de violence gratuite ou en réaction au développement de la communauté vietnamienne dans leur ville de Footscray, banlieue de Melbourne. Crowe est terrifiant dans le rôle de Hando, un chien fou contaminé par la haine. Son charisme naturel est ici remarquablement utilisé. En effet, l’acteur utilise cette attractivité pour montrer à quel point il est facile pour les autres personnages du film de se ranger de son côté. Si vous n’avez jamais vu ROMPER STOMPER, je vous conseille de le rattraper !

4. L.A CONFIDENTIAL (1997) réalisé par Curtis Hanson

Deux ans après MORT OU VIF, Russell Crowe s’impose auprès du grand public avec ce film policier haut de gamme qui convoque le vieil Hollywood pour une enquête renversante. L’acteur est ici accompagné d’une distribution étincelante (Kevin Spacey, Guy Pearce, Kim Basinger, Danny DeVito, James Cromwell) et livre une prestation mémorable. Il convoque Robert Mitchum, Humphrey Bogart et John Wayne pour jouer l’officier Bud White, une brute plus intelligente qu’il n’y paraît. L.A CONFIDENTIAL est l’un des films les plus importants de sa carrière, un tournant décisif qui lui ouvrira de nouvelles portes. Cette fois, Russell Crowe entre dans une nouvelle ère.

3. DE L’OMBRE À LA LUMIERE (2005) réalisé par Ron Howard

Le film de boxe est un sous-genre fascinant du cinéma dans lequel les acteurs et actrices peuvent se livrer à des prestations enragées. Sorti quelques mois après le chef-d’oeuvre de Clint Eastwood, MILLION DOLLAR BABY, DE L’OMBRE A LA LUMIERE n’a pas vraiment obtenu l’exposition qu’il méritait. Dans la peau du boxeur James Braddock, devenu un héros populaire pendant la Grande Dépression, Crowe est physiquement impressionnant. Il parvient à transmettre les fêlures psychologiques de son personnage avec une subtilité brillante et transcende l’apparent classicisme du film. Certainement l’une des prestations les plus complètes de sa carrière.

2. GLADIATOR (2000) réalisé par Ridley Scott

Dans l’inconscient collectif, Russell Crowe est et restera Maximus, cet homme blessé qui ne vit que pour la vengeance. GLADIATOR est devenu un véritable mythe depuis sa sortie il y a déjà vingt-deux ans. Le visage de l’acteur principal, tout en rage contenue, est indissociable de l’image que représente le film de Scott chez les spectateurs. Pourtant, à y regarder de plus près, on a quand même cette impression que c’est Joaquin Phoenix qui livre la prestation la plus mémorable (celle qui l’a d’ailleurs élevé à un tout autre niveau). Toutefois, il ne faut pas sous-estimer la puissance de Crowe qui en impose diablement, écrasant chaque plan de sa puissante animalité. C’est ici qu’il a remporté son seul et unique Oscar de meilleur acteur.

1.REVELATIONS (1999) réalisé par Michael Mann

J’ai longtemps pensé mettre GLADIATOR en tête de ce classement pour tout ce que ce film représente. Dans le fond, c’est le monument mainstream de Crowe, aussi adoré par la critique que le public. Mais ce serait oublier le chef-d’oeuvre tentaculaire de Michael Mann qui lui vaudra sa première nomination à l’Oscar. REVELATIONS est un film visionnaire qui se concentre sur les dangers du tabagisme à travers le combat d’une poignée d’hommes pour faire éclater la vérité. Al Pacino et Christopher Plummer en sont les têtes d’affiche, mais c’est bien Crowe qui livre une véritable masterclass en docteur lanceur d’alertes. Il dote son personnage d’une complexité formidable, illuminant l’écran à chacune de ses apparitions. C’est la dernière fois qu’il apparaît à l’écran en disparaissant totalement derrière un personnage. Par la suite, avec GLADIATOR, il devra assumer son statut de star…

Laisser un commentaire