Une date, une histoire : César 1984, la soirée Coluche

Publicités

Voici une nouvelle rubrique au texte court, qui reviendra régulièrement sur une date clé du cinéma, se référant à un événement en particulier, une sortie de film, une polémique ou tout autre fait qui a eu lieu dans l’Histoire.

Nous sommes le 3 avril 1984 à Paris.

Cette soirée des César 1984 est déjà un peu historique en soi. En effet, cette année là, deux projets sont élus meilleurs films de l’année : A NOS AMOURS de Maurice Pialat et LE BAL d’Ettore Scola. Avec son sixième film, Pialat obtient enfin la reconnaissance de son talent par la profession, quelques mois après avoir reçu le prix Louis-Delluc.

Si Isabelle Adjani reçoit le prix de la meilleure actrice pour L’ETE MEURTRIER de Jean Beker, c’est bien Coluche qui braque tous les yeux sur lui. Après avoir déjà attiré plus de 3 millions d’entrées (il atteindra finalement les 3,8 millions), le film TCHAO PANTIN de Claude Berri va gâter ses acteurs. Richard Anconina repart avec deux César (meilleur second rôle et jeune espoir masculin) et son acteur principal obtiendra le plus prestigieux pour un comédien, celui de meilleur acteur. Il faut dire que son interprétation est tellement mémorable qu’elle engendrera une expression devenue courante pour les comiques désirant se tourner vers des rôles plus dramatiques (on dit alors qu’il veut faire son « tchao pantin »).

Laisser un commentaire