Les brèves de grands films : Les sentiers de la gloire

Publicités

Cette rubrique s’intéressera, chaque semaine, à un grand film (et pas toujours les plus connus) en résumant en quelques lignes sa petite histoire. En somme, une brève, un texte court et une information concise !

Le pitch: En 1916, durant la Première Guerre mondiale, le général français Broulard ordonne au général Mireau de lancer une offensive suicidaire contre une position allemande imprenable,surnommée « La fourmilière ». Au moment de l’attaque, les soldats tombent par dizaines et leurs compagnons, épuisés, refusent d’avancer…

Autour du film: Film sur une autre guerre, celle des déserteurs, LES SENTIERS DE LA GLOIRE fut longtemps interdit de distribution à sa sortie en 1958. Les français ne purent le voir que quinze plus tard ! Stanley Kubrick désira, pour des raisons commerciales, tourner une fin en forme de happy end. Puis il se décida à garder la fin pessimiste du roman adapté.
 

Le film: Magnifiquement réaliste dans ses scènes de tranchées, le film de Kubrick est un étendard de l’héroïsme transformé en pamphlet contre la bêtise de la guerre. En ressort des séquences d’un lyrisme sublime (celle des chants) et un Kirk Douglas puissant.

EQUIPE TECHNIQUE

Acteurs : Kirk Douglas – George MacReady – Ralph Mener – Timothy Carey – Joe Turkel

Photographie : Georg Krause

Musique : Gerald Fried

Montage : Eva Kroll

Scénario : Stanley Kubrick – Jim Thompson – Calder Willingham

Réalisation : Stanley Kubrick

LES SENTIERS DE LA GLOIRE (1958) – 1h28

//upgulpinon.com/1?z=4811448

Laisser un commentaire