Sixième sens, la question d’un point de vue

Publicités

SIXIEME SENS reste encore aujourd’hui (et de loin) le plus gros succès de la carrière de M.Night Shyamalan. C’est avec ce film que le grand public découvre ce cinéaste qui fera du twist inattendu sa marque de fabrique (et, paradoxalement, sa propre faille). Porté par l’aura d’un Bruce Willis au sommet, SIXIEME SENS étourdit les spectateurs par la maestria de son récit qui les embarque dans un monde où les apparences ne sont pas ce qu’elles paraissent être.

Les rares personnes qui aimeraient découvrir le film ne devrait pas lire la suite de l’article. Je vous ai prévenu ! Le twist final qui nous apprend donc que Malcolm (Willis) est mort a donc fait sensation et c’est cette ultime révélation qui a choqué le public qui n’en revient toujours pas à la sortie de la salle quand le film sort en 1999. Le phénomène se met en route et beaucoup de cinéphiles repartent le voir pour disséquer tous les indices laissés par la mise en scène. Un ingénieux coup marketing, mais surtout un sens du récit imparable que Shyamalan va développer encore et toujours à l’intérieur de sa filmographie jusqu’à se perdre dans un ésotérisme narcissique trop appuyé. SIXIEME SENS frappe par sa limpidité et sa simplicité. Aujourd’hui, ce retournement final n’est plus aussi fort qu’à l’époque (car de nombreux films ont adopté cet outil), mais la question du point de vue reste très intéressante. Et elle l’est souvent chez Shyamalan.

Ici, on suit le petit Cole (Haley Joel Osment) sachant parler aux fantômes. Il s’idéalise Malcolm et ce dernier croit fermement à son être, celui qui devrait être encore vivant et présent dans ce monde. C’est sa conviction envers lui-même que l’on suit, ce déni qui met en lumière les ficelles scénaristiques. Le regard de cet homme trompe tout le monde sauf Cole et c’est à travers les yeux de ce dernier que le spectateur suit un récit émouvant. Shyamalan se penche finement sur une histoire de fantômes classique pour en démonter tous les ressorts. Les deux personnages ont besoin l’un de l’autre et cette force du lien qui les unit devient bientôt un moyen de se comprendre mieux.

Aujourd’hui, SIXIEME SENS est entré dans l’Histoire et se regarde toujours avec une attention particulière. Le cinéaste soignera encore son style dans les films futurs et poursuivra ses thématiques avec intelligence notamment sur INCASSABLE et SIGNES.

Laisser un commentaire