Une date, une histoire : Delon et Belmondo partenaires et rivaux dans le même film

Voici une nouvelle rubrique au texte court, qui reviendra régulièrement sur une date clé du cinéma, se référant à un événement en particulier, une sortie de film, une polémique ou tout autre fait qui a eu lieu dans l’Histoire.

Nous sommes le 20 mars 1970.

À l’époque, un sondage de popularité a placé Alain Delon et Jean-Paul Belmondo ex aequo à la première place. Ils sont réunis pour le film BORSALINO, réalisé par Jacques Deray. Siffredi et Capella, truands marseillais, gravissent ensemble les degrés de la « réussite » en éliminant les caïds de la pègre.

Le scénario est inspiré de faits réels accomplis par Carbone et Spirito, deux gangsters des années 30. Si Delon et Belmondo se sont fort bien entendus pendant le tournage, les choses se sont gâtés par la suite. Etant à la fois producteur et acteur, Delon a fait inscrire son nom deux fois sur l’affiche et au générique, tandis que celui de Belmondo, simple acteur, ne s’y trouve qu’une seule fois. Un accord préalable établi entre eux ne prévoyait pas ce point. Belmondo intente alors un procès qu’il remportera deux ans plus tard. Néanmoins, les deux hommes finiront par se réconcilier quelques années plus tard. BORSALINO, lui, sera un succès : il réunira 4 710 381 spectateurs dans les salles.

Laisser un commentaire