Django Unchained, Leo en bad guy

Publicités

Après avoir tourné avec Clint Eastwood pour J.EDGAR, Leonardo DiCaprio conservait un calendrier chargé. Trois nouveaux projets étaient lancés avec trois cinéaste différents. Il retrouverait Martin Scorsese pour LE LOUP DE WAL STREET et Baz Lurhmann pour GATSBY LE MAGNIFIQUE, dix-sept ans après ROMEO + JULIET. Mais avant ça, il allait connaître un nouvel horizon en partant tourné pour l’inimitable Quentin Tarantino.

Leo voulait ardemment jouer pour le cinéaste. « Il a une façon de mettre en scène ses films qui est remarquable. Je voulais vraiment participer DJANGO UNCHAINED car il y a eu peu de projets d’une telle ampleur sur le thème de l’esclavage. ». Il y incarne Calvin Candie, un personnage véritablement mauvais qui se doit d’atteindre son paroxysme. « Le premier jour de tournage, j’ai regardé Jamie Foxx et Samuel L.Jackson et je leur ai dit « Jusqu’où allons-nous ? ». Ils m’ont simplement répondu que j’avais intérêt à tenir la distance !« . L’acteur trouvait fascinant de jouer un « personnage aussi détestable » et y vit une bonne occasion de montrer une autre facette de son talent.

Pourtant, il ne semble pas forcément à son aise lors des premières prises. L’une d’elles est celle du combat entre deux esclaves où l’acteur doit répéter un certain nombre de méchancetés. « Je ne me sentais pas forcément l’aise, surtout avec le mot « negro ». C’était difficile, j’ai mis du temps à m’adapter.« . Après une longue discussion avec le cinéaste, il parvient à trouver son inspiration et se lance à

corps perdu dans la folie de son personnage. Lors de son fameux monologue (une diatribe inspirée par un livre de phrénologie raciste de l’époque de la guerre de Secession tiré de la collection de l’acteur), il se casse la voix à plusieurs reprises, et, lors de sixième prise, se brise accidentellement un verre et s’ouvre la main. Un moment fort qui estomaqué ses camarades de jeu.

L’année 2013 commence donc de manière endiablée pour Leo. Doté d’un budget de 100 millions de dollars, DJANGO UNCHAINED est un vrai pari pour son auteur. Ce sera, au final, son plus grand succès. Avec 425,3 millions de dollars de recettes, le film fait tomber tous les pronostics de réussite les plus optimistes. L’année de DiCaprio commence donc très bien et va se poursuivre avec l’adaptation d’un des plus grands classiques de la littérature : GATSBY LE MAGNIFIQUE.

Laisser un commentaire